anakin07
 

les 10 commandements d'un jumper :
-de la techno tu écouteras
-au jump, tu t'exerceras
-de le gueule des fachos, tu te foutras
-la tecktonik, tu n'aimera pas
-pour répendre le jump, tes mouvements, tu enseigneras
-dans un complexe réputé belge tu te rendras au moins une fois dans ta vie, si ton budget le permet^^
-un pseudo, tu te trouveras.
-une carte membre au cap'tain, tu te procureras
-gagner des versus, tu devras.
-participer à des cercles, tu devras

 





 
 
 


Vous aussi créez votre blog... Accueil

Background de Shael Zetec, personnage que j'incarne dans le blog JDR

coucou ! Comme le titre parle de lui même, autant ne pas épiloguer dessus ^^
le lien du blog est dans mes links !

en image, un zabrack trouvé sur le net par ludo the great MJ ! il représentera maître Zeck Helluhah, pour en savoir plus, lire le pavé ci dessous, qui parle de shael Zetec (ca y est je crois que j'ai perdu tout le monde ^^)
pourquoi shael ? parce que c'est un prénom que ma chérie a donné à un perso que je créais dans soul calibur
pourquoi Zetec ? parce que c'est le nom donné aux moteurs produit par yamaha pour ford qui a rajouté le variable cam training dessus, et que je suis fan du 1,7l monté sur ma pumpum

Zeck helluhah ? même principe que shael !
bref, le pavé :

SHAEL ZETEC

Né sur coruscant dans un quartier aux revenus suffisants, Shael n’eut pas l’occasion de gouter à une vie qui s’annonçait somme toute banale.
Quatre mois après sa naissance, un Jedi nommé Zeck Helluhah se présenta à l’entrée des Zetec pour annoncer que Shael possédait un potentiel dans la force. Il n’eut pas besoin d’en dire plus, les parents étant passionnés de l’histoire des anciens Jedi acceptèrent de laisser leur fils sous la protection de l’ordre. Alors Shael allait devenir un Jedi.
Il suivit les entrainements communs sans vraiment se démarquer de ses camarades, même s’il était appliqué, concentré, et volontaire.
A 11 ans, maître Helluhah revint vers lui et le prit pour padawan. Il fut impressionné, lors d’un braquage, de voir son maître combattre avec 2 sabres en pratiquant la forme du jar’kai, ce qui faillit lui couter la vie, il n’était alors plus concentré sur le combat. Il se fut réprimander une fois le gang neutralisé, mais Zeck accepta de lui enseigner cette forme de combat. Les débuts furent laborieux, si bien qu’en mission réelle, Shael utilisait toujours le niman ainsi que l’ataru. Puis il revenait au jar’kai lors de ses phases d’entrainement. Ce qu’il l’avantageait dans son apprentissage de cette variante, c’était sa maitrise dans les formes 3 et 4 qu’il avait privilégié lors des entrainements au temple, car c’était celles qui lui correspondaient le mieux. L’ataru étant la forme requérant le plus de mobilité, il maniait souvent son sabre à une main, mais avait du mal à placer la suivante de manière la plus efficace. En revanche, ses déplacements, ses sauts, typiques de l’ataru, donnait une forme particulière au jar’kai qu’il commençait à mettre en place. Les parades du niman, étaient en revanche beaucoup plus simples à appliquer au jar’kai, même si au début, Shael avait tendance à privilégier l’utilisation d’un sabre, l’autre devenant par moment encombrant. Il ne remerciait jamais assez les sabres d’entraînements ne provoquant aucune blessure. Mais il restait extrêmement attentif aux conseils de son maître, ainsi qu’à toutes ses paroles, leçons, ou mouvement. Il lui semblait progresser plus vite avec son maître que lors des enseignements communs au temple. Au bout de 3 ans, Shael, n’utilisait plus que le jar’kai lors des missions, un jar’kai qu’il avait plus ou moins personnalisé avec ce qu’il avait appris avant. Pas au point de créer une nouvelle séquence dans cette forme, mais il se sentait fier de ce qu’il avait accompli. Lorsqu’il l’utilisait, le jar’kai avait le même effet sur ses opposants que lui lorsqu’il a vu son maître l’utiliser pour la première fois. Il profitait de cet avantage psychologique en usant de mouvements parfois plus spectaculaires qu’efficaces pour détourner l’attention. Son maître lui confirma que cela marchait pour des malfrats de seconde zone, mais face à un Sith, ou un adversaire confirmé, il valait mieux éviter de lui offrir tant d’ouverture. Toujours calme, le regard concentré, peu bavard, Shael enregistra l’info, et veilla à diminuer la fréquence de ces mouvements, pour éviter de s’habituer à les faire. Il se mit aussi à étudier avec plus d’attention les Sith, sous l’étroite surveillance de son maître, qui fut rassuré de comprendre que Shael ne s’intéressait pas au côté obscur, mais plus aux stratégies et équipements qu’utilisent leurs adversaire. A chaque fois, il relevait un détail, détail qui l’avait déjà intrigué lors des combats contre certains braqueurs. Le port de l’armure. Pourquoi les Jedi n’en portaient pas ? Après tout, ils n’étaient pas invincibles, et la plupart des grands ennemis que les Jedi ont connus tels les Sith, mais surtout les Mandaloriens, en étaient équipés.
Lorsqu’il posa la question à son maître, Zeck ne sût que répondre, peut-être par tradition. Mais Zeck fût aussi étonné de ce qui semble en effet une évidence une fois que ça a été dit. Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? Shael remarqua que certains Jedi en portaient, comme certains jedi durant la guerre hyperspatiale par exemple.
Mais jamais cela n’a été uniformisé. Zeck rappela à Shael que les jedi devaient incarner la paix, que l’armure n’allait pas dans ce sens, mais pourquoi ne pas avoir de protections, lorsqu’ils étaient en guerre ? A Ça, il répondit pour la liberté de mouvement, ainsi que moins de fatigue pour utiliser la force.
Mais Shael n’était pas convaincu, les technologies ont depuis bien évolué dans ce domaine.
Shael voulut néanmoins modifier son équipement, comme placer son comlink sur sa plaque d’avant-bras. L’idée lui était venue lorsque son maître et lui avait dû se séparer lors d’une mission d’arbitrage sur Tatooine. Son maître avait cherché à le joindre alors que chacune de ses mains tenait un sabre laser et qu’il se trouvait face à un dragon Krayt, lorsqu’il avait cru bon s’abriter dans une caverne le temps que la tempête des sables soit passée.
Il eut la certitude que c’était une bonne idée lorsqu’il était aux prises avec des pillards Tusken qui chassaient le dragon et qui n’avait pas apprécié l’interruption de Shael, alors que Zeck voulait à nouveau le joindre.
Les deux Jedi furent ensuite envoyés d’urgence sur Taris, pour prêter main forte à bastila shan, alors en détresse sur cette planète aux dernières nouvelles poursuivie par Malak.
Mais deux jours après leur arrivée, Dark Malak commença le bombardement de Taris. Ils eurent le temps de se rendre au spatioport où nombre de vaisseaux étaient sur le départ, avec une foule paniquée. Shael voulut organiser au mieux l’évacuation, mais Zeck lui désigna un petit cargo en lui ordonnant de le prendre puis de décoller, il se retrouverait une fois partis sur une autre planète. Lorsque le bombardement s’attaqua au spatioport, Shael voulut créer un bouclier de force pour protéger le vaisseau des plus gros dégâts. Il n’avait jamais tenté, mais il se devait de réussir. Certains débris passèrent mais le bouclier remplit son office. Il continua jusqu’à être sûr d’être hors de portée de la flotte de bombardement, Il ressentait la force du bouclier, jusqu’à tomber à genoux, une douleur lui arrachant l’esprit. Shael se battit pour maintenir le bouclier qui se dissipait très rapidement jusqu’à devenir une faible barrière puis plus rien. Mais ce n’est pas ça qu’il l’inquiétait. Shael ne sentait plus son maître dans la force. Il insista pour le localiser avec la force, mais en vain.
Il ne voulait pas accepter la mort de son maître. Il réalisa que le bouclier ne venait pas de lui, lui n’avait fait que la faible barrière qui se serait avérée inutile seule, ce qui lui fit comprendre qu’il était loin d’être prêt à affronter les épreuves seul. Une pièce de l’hyper drive n’avait pas résisté au bombardement de Taris et le vaisseau dû atterrir en catastrophe sur Talravin. Si Shael ne s’était pas protégé d’une bulle de force, il serait mort. Mais il s’en était sorti, restait à savoir pour combien de temps car il était tombé sur une planète aride, rappelant Tatooine par son climat, avec aucune habitation aux alentours. Avec l’aide la force, il déblaya les débris du vaisseau pour en faire un tas, puis il utilisa ses mains pour les rassembler et réduire la perforation de la coque. Il écarta très rapidement l’idée de sa mort, pas question que son maître se soit sacrifié en vain. Il voulut parcourir la galaxie pour retrouver cette flotte et l’annihiler, mais, pareil, ça n’était pas ce que son maître aurait voulu, et ce n’est pas la voie d’un jedi. Protéger les vivants, et non venger les morts. Il supposa sans mal qu’il allait passer pas mal de temps dans ce vaisseau, où les portes étanches garantiront une certaine fraicheur. Il se mit à faire le tour du cargo, repérer les vivres, et la cabine de l’équipage. Il constata une petite cuisine, ainsi qu’une soute de cinq mètres sur cinq.
Ce cargo biplace, allait donc être son domicile forcé. Il récupéra les schémas électriques pour restituer la lumière, la ventilation, qui n’avaient subi par chance qu’un arrêt avec quelques composants hors service. Son programme était simple : travailler sa connexion avec la force pour contacter un autre Jedi en lançant un appel de détresse, continuer à s’entrainer au sabre une fois qu’il aurait fait de la place dans la soute, continuer son perfectionnement et…méditer. Une chose qu’il avait peu faite jusque-là, car de nombreuses missions de courte durée ne le lui permettait pas ou peu. A 16 ans, seul, livré à lui-même, il aurait ce temps. Aussi il se servit de la force pour tout. Il commença par développer sa perception des éléments, de son environnement, et fût satisfait de ressentir ses progrès, quand il sentit la présence de petits animaux, qu’il s’empressa de capturer pour sa nourriture, afin d’éviter de trop tirer sur les vivres du vaisseau. Il se coupa du monde extérieur du mieux qu’il put en méditant, non seulement pour lancer son appel, mais aussi pour se ressourcer grâce à la Force afin d’économiser la nourriture, encore une fois. Mais il est des sessions physiques qui épuisent. Et ça n’est pas vraiment ses longues heures d’entraînement au sabre qu’il faisait en fin de soirée, profitant de la fraîcheur relative qu’offrait le canyon, mais son travail sur la télékinésie notamment. La roche des alentours lui offrait une infinité de formes, tailles, masses différentes à soulever, déplacer, projeter. Et la concentration qu’exigeaient certaines de ces pierres de par leur poids le fatiguait bien plus que des heures à se mouvoir et à frapper le vide. Mais là encore, il sentait qu’il progressait, même si c’était lent, il était fier de pouvoir penser qu’il pouvait débloquer les situations seul. Pas complètement seul. Il méditait sur chaque phrase qu’il se remémorait de son ancien maître, afin de l’appliquer à la lettre, c’était sa seule possibilité pour ne pas stagner. Il se reposa finalement peu si on exclue la méditation. Il lui arrivait de rester parfois plusieurs jours en méditation, et c’était après ces phases qu’il sentait sa perception de la Force plus affûtée.
Il entreprit d’explorer les alentours du vaisseau en s’aventurant plus loin chaque fois que la température extérieure le lui permettait. La faune locale s’était habituée à sa présence. Il chassait pour se nourrir, mais se forçait à aller plus loin que son camp de base pour conserver l’harmonie acquise après des mois et des mois de présence. Lorsqu’il faisait ses exercices de télékinésie, il plongeait dans la force pour s’assurer qu’il ne gênerait aucun de ses compagnons de fortune.
Cette quiétude fût troublée lorsqu’il vit une demi-douzaine de panthères des sables Corelliennes sévir pour finalement s’approcher de son camp de base. Shael activa ses sabres puis se défendit en tuant cinq de ces panthères, il voulut garder la sixième pour travailler sa persuasion, plus facilement gérable qu’avec six prédateurs affamés. Il parvint à apaiser la faim de la bête et se demanda comment elle est ses congénères s’étaient retrouvées sur Talravin. La bête n’apprécia pas que Shael lui remémore ces souvenirs, mais il continua de garder le contrôle sur elle. Il vit un trafic d’animaux sauvages et exotiques, un convoi qui s’était crashé sur Talravin à cause de ces panthères qui s’étaient échappées de leur cages trop frêles et avaient attaqué un équipage incapable de réagir. Elles étaient huit à bord, une était morte lors du crash, l’autre peu de temps après. Il laissa la créature en vie, qui ne perdit pas son temps pour s’éloigner.
Son espoir était de trouver du monde à proximité, ou au moins un vaisseau lui permettant de quitter la planète. Il se plongea au cœur de la force et pour la première fois il étendit ses perceptions, jusqu’à trouver un petit village à moins 2 jours de marche. Il sentait aussi ce village pacifique. S’il avait la notion du temps, il saurait que 18 mois s’étaient déjà écoulés depuis son crash. Il se mit donc en route. Ce qu’il attendait ne fût pas grand-chose, mais ce petit village l’accueillit et lui donna un toit et de l’eau dont il commençait cruellement à manquer au bout de presque deux ans dans son épave de vaisseau. Il s’engagea donc à participer à la vie de ce village qui parlait le basique et dont le niveau technologique s’avérait plutôt bas. Du moins il ne disposait pas de moyen de communication. Il continua en parallèle ses entrainements quotidiens, et participait à la vie du village en ramenant essentiellement de la nourriture (comme la panthère qu’il avait précédemment épargnée) mais aussi en enseignant ses techniques d’approche. Il racontait ce qu’il avait vécu avec son maître également, pour ces gens qui n’avaient aucune vision de ce qui dépassait les murs de ce village. Shael avait abandonné l’idée d’une autre vie que celle-ci et s’en était accommodé, même s’il refusait d’abandonner ses exercices. En aidant ces gens, il continuait d’être un Jedi et la mémoire de maître Helluhah n’était pas bafouée. Il tentait moins régulièrement ses appels au travers de la force au fur et à mesure que le temps passait. Pourtant, trois ans après son arrivée au village, quelqu’un y répondit. Il fut surpris de voir un vaisseau atterrir près du village, mais se douta que c’était pour lui quand il reconnut un chasseur biplace avec le logo de l’ordre Jedi dessus. Il fût encore plus surpris quand il vit une sculpturale silhouette en descendre, avec un visage familier. « Bonjour, je suis Bastila Shan, et voici Vaner, mon fils. J’ai perçu votre appel dans la force. » Shael se présenta et compta son histoire, interrompu par bastila lors du bombardement de Taris. Elle n’était pas au courant de leur arrivée car capturée par les vulkars. Elle montra son fils, en disant que c’était son père qui l’avait sauvée, bien qu’elle mit longtemps avant de l’admettre. Shael raconta son parcours, puis sa survie ici.
Bastila lui apprit qu’elle était née ici, et qu’elle voulait que son fils découvre cette planète.
Le jeune apprenti demanda en quelle années ils étaient, il sut alors que cela faisait 5 ans qu’il s’était retrouvé seul sur cette planète.
Bastila lui fit alors comprendre qu’il était temps de partir, ce qu’approuvait shel.
Elle était venue dans un chasseur biplace, Shael allait donc devoir piloter l’appareil, pour Vaner se pose sur les genoux de sa mère.
Shael fut bref pour ses adieux au village, puis embarqua dans le chasseur de Bastila. Durant le trajet qui le emmena à Coruscant, Bastila lui apprit qu’elle achèverait sa formation, sur coruscant, sa planète natale, bien que ce détail lui importait peu. Shael prit donc une chambre au sein du temple, bien qu’il passait plus de temps dans les salles d’entrainement du temple. Il développa considérablement sa maitrise de la force, grâce aux judicieux conseils que lui prodiguait bastila, conseils qui lui avaient manqué cinq années durant. En revanche, au niveau du sabre, il était d’un niveau qui impressionna la Jedi, mais pas autant que Shael fut impressionné par son sabre. A l’instar du jar’kai de maître Helluhah, Shael, voulait apprendre l’art du juyo, qu’il comptait bien personnaliser avec ce qu’il connaissait déjà, et aboutir à un doux rêve que le caressait : créer sa propre technique de combat. Bastila accepta donc de le former au sabre double lame, et constata qu’il progressait très vite, privilégiant cet entrainement par rapport aux autres. Il continua toutefois à prendre du temps pour méditer, car il avait senti le bien que cela lui faisait, et Bastila, maître dans l’art de la méditation guerrière, le poussa dans ce sens.
Même si sa progression était fulgurante, son impulsivité et sa trop grande confiance en soi parfois lui jouait des tours. Ainsi lors d’un pivot de son corps classique de l’ataru, il laissa une ouverture impardonnable que bastila sanctionna en touchant sa cheville, de façon bennine, mais shael comprit la leçon. Et une idée qu’il avait évoqué à son ancien maître lui revint : l’armure. Il en fit part à bastila en sortant les mêmes arguments qu’à Zeck autrefois.
Sauf que Bastila, est moins traditionnaliste que son ancien maître et lui conseilla d’aller voir Bao Dur, membre du conseil, elle lui donnerait une audience. Shael prit donc soin de dessiner des pièces mais avait un doute sur le choix de la matière première. Il avait peur de présenter un projet peu convaincant au légendaire conseil jedi, qu’il n’avait encore jamais vu. Et Bastila n’avait pas trainé quant à une audience au conseil, en sollicitant cette demande à Bao Dur, concepteur de génie, et évidement intéressé par cette idée.
Shael était très stressé par le peu d’argument qu’il avait à présenter au conseil, et regarda instinctivement son maître, qui lui expliqua que c’est une épreuve qu’il devait traverser seul. Shael ne voulut pas aller au conseil dans son état, et sacrifia sa séence d’entrainement de juyo pour méditer. Bastila comprit qu’il gagnait de plus en plus en maturité.
Au conseil, Shael présenta ses croquis, plus ou moins approuvés, argumenta au niveau de l’évolution de fabrications depuis les premiers modèles, en s’inspirant du modèle mandalorien. Le nom dérangea quelque peu le conseil, mais Shael ne se déconcentra pas et alla jusqu’au bout de ses idées.
Après un moment de réflexion, Bao Dur prit la parole :
« J’assemblerais ton armure, en suivant tes plans, et en les améliorant. Tu la porteras, et me dira ce qui va et ne va pas. Nous l’améliorerons, et tu utiliseras le prototype. Tu me rapporteras ce que tu ressens sur la durée, puis nous envisagerons une généralisation de cet équipement en fonction des données que tu me rapporteras. Nous allons commencer dès maintenant. »
Shael s’inclina et attendit Bao, qui se contenta de prendre ses plans et de s’éloigner sans attendre Shael. « continues ta formation jeune apprenti, je me charge de fabriquer ton armure, je te contacterais quand j’aurais fini. »
Shael reprit donc sa série de séquences en la modifiant moins saccadée par des pivots donnant trop d’ouverture, mais en conservant les pas chassés, qui peuvent offrir des contres attaques fulgurantes.
Le lendemain Bao Dur se présenta devant la chambre de Shael au temple, une petite caisse verrouillée par la force.
« Ton armure est prête. Tu pourras l’enfiler et la tester, dès que tu seras parvenue à dévéroullier la caisse qui l’enferme. Reviens me voir quand tu porteras l’armure pour que l’on débriefe.»
Tout était un test pour les jedi. Shael sût que ça ne serait pas simplement en tendant la main tout de suite qu’il la dévérouillerait. Aussi s’assit il devant devant cette caisse, afin d’essayer de comprendre ce qui la véroullait. Peut être Bao Dur avait sous estimé Shael, ou alors peut être que le test était plus simple qu’annoncé. Une demi heure plus tard, shael se trouvait équipé, devant bao dur. « Impressionnant jeune Shael » fut la seule phrase qu’il sortit à son sujet.
Puis ils discutèrent de l’arumre que Shael trouvait trop lourde à certains endroits comme le bas du torse qui était en plus un poids mort. Bao Apporta quelques modifications, qui ne changèrent pas grand-chose, jusqu’à changer la matière. Il créa un nouvel alliage à partir du duracier, qui assurait la même rigidité, mais avec un materiau 2 fois moins dense, et 2 fois plus compact.
L’armure était fonctionnelle, Shael le comprit après une démonstration de plus de 2 heures de maniement de sabre, devant Bastila qui l’appuyait de ses conseils pour parfaire sa technique, puis d’un duel face à bao, qui en plus de tester la fatigue imputée à l’armure, voulut aussi tester son efficacité. Bao attaqua et attaqua encore, en pensant qu’il viendrait rapidement à bout du jeune jedi. Shael, esquiva, parada, sans cesse, sans jamais parvenir à prendre le dessus pour autant. Mais après 2 :00 de démonstration devant le conseil, puis cet assaut intensif shael se sentit faiblir. Il usa de la force pour calmer ses courbatures mais cela ne fit que retarder l’inéluctable, et se fit toucher, à la jambe, puis au torse. L’armure tint ses promesses, et le conseil donna son accord définitif pour le port de cette armure.
« Tu représentes l’image future des jedi, jeune Shael, prend conscience de cette importance. Shael se contenta d’incliner le buste, puis demanda à bao d’intégrer son comlink sur la plaque de l’avant bras. Bao lui reprit juste cette plaque et prit congé, comme le reste du conseil.
Bastila félicita son apprenti, et fût fier du progrès qu’il accomplit, tant dans sa maîtrise du sabre, qui restait un domaine de prédilection, que dans ses progrès dans la maîtrise de la force, qui demeuraient plus spectaculaires, car il partait avec beaucoup moins d’experience. Il revit sa plaque d’armure 3 heures plus tard.
Shael reprit son entrainement au juyo, en privilégiant les parades face aux tirs de balsters, car le sabre est plus encombrant, donc moins facile à appréhender. Il eut rapidement l’idée de déplacer simplement ses bras sans bouger les lames pour un gain de temps, mais ce mouvement ne lui était pas naturel.
Il se sentait prêt au niveau des duels, il avait eu le meilleur professeur dans cet art, il en avait conscience, et celà se voyait, il lui fallut au total moins de trois ans pour maitriser la technique de juyo, qui était devenue sa principale technique de combat, qu’il mixait avec le jar’kai, ce qui avait surpris Bastila la première fois, pour revenir après sur le juyo, mais cela ne suffisait pas à Shael pour prendre le dessus sur son maître. A la fin de cet entrainement parmi tant d’autre, Bastila lui annonça qu’elle n’avait plus rien à lui apprendre.
Shael eut du mal à comprendre, alors Bastila lui dit de façon plus clair : « Te voilà chevalier ! » en guise de félicitations, elle lui offrit un cristal, qu’elle appelait « Mantle of the force » qui appartenait à Revan autrefois. Shael n’osa pas toucher le cristal de ses mains et le manipula avec la force en l’admirant sous tous ses angles. Il le trouvait magnifique, sa couleur cyan étant vraiment unique. « Sa puissance n’a pas d’équivalent. » l’avait-elle averti. C’était là un immense honneur dont il fut conscient. Il se rendit compte derrière cette satisfaction d’avoir achevé sa formation, qu’elle cachait quelque chose, mais elle éluda la question. En attendant sa première mission, Shael continua à s’entraîner, mais en diversifiant un peu plus son entrainement jusque-là focalisé sur le juyo.
Ce ne fut pas le conseil qui lui donna sa première mission, mais un certain Tolen Sya ancien Jedi puissant dans la force devenu diplomate. Lui aussi était inquiet. Shael lui fit part de ses inquiétudes vis à vis de Bastila qu’il trouvait distante et troublée. Tolen éluda lui aussi la question, mais arborait le même air. Il lui confia que l’avenir de la galaxie allait se jouer prochainement, et qu’il lui fallait aller chercher deux hommes sur Concord Dawn, dans le but de réunir une équipe qu’il avait déjà composée neuf années auparavant avec Khafrê Sarê, Voen Marxial, Abey Tyrel, ainsi que Talman Edu. C’est ces deux-là qu’il devait convaincre de venir ici, pour une nouvelle mission.
Conscient qu’il n’en saurait pas d’avantage, Shael, inclina le buste en signe d’au revoir et prit congé. Il grimpa dans son chasseur, puis entra la direction de Concord Dawn… l’élégant chasseur pris la direction des cieux de la ville lumière, avant de passer en hyperespace…

postée le 06-08-2012 12:31
7 commentaire(s)

 
background de kyu beyse, du blog JDR V

salut a tous ! et oui une actu ici, c'est imprssionnant ! pourtant il s'en est passé de choses ! quoi, je ne vous avais pas dit que j'avais essyé la 458 italia le 31 mars dernier ? ah bon ^^
bref ça n'est pas le sujet, je publie ici pour la première fois en public, le background de kyu beyse, perso que j'incarnais dans le JDR V (lien dans mes links) qui vient de s'achever en beauté ;)

Né sur Concord Dawn, Kyu était le fils du chef de son clan, Haard, et donc promis a le succéder s’il s’en averrait capable, selon les lois qui régissaient sur ce clan depuis sa fondation, et aucun successeur n’avait dû céder sa place.

KYU BEYSE

Depuis son plus jeune âge, kyu était donc formé comme tout mandalorien, mais en plus il avait droit a sa formation pour diriger le clan. Dès son plus jeune age, il se lia d’amtié avec 2 autres enfants, Zatox Higrius, et Karrera Geyté.
Les higrius étaient présents depuis le début de la fondation du clan, et occupaiet également une place impotante. Zatox était destiné à devenir le bras droit de kyu, et leur grande entente ne pouvait qu’être bénéfique. Lors des leurs entrainements, les 2 enfants semblaient en phase et parlaient très peu entre eux parfois un seul regard suffisait pour qu’ils avancent et réussisent l’exercice.
Ils avaient aussi décidé de complémenter, alors qu’ils avaient 12 ans…
Kyu était plus lourd et massif que zatox, car il voulait impressionner son adversaire : son père lui avait sorti un jour un proverbe mandalorien qui l’avait bien marqué lorsqu’il avait demandé pourquoi certaines armures des guerriers du clan étaient tout aussi bariolées. Selon lui ça n’avait aucun avantage, car aucune discretion, et aucune approche furtive n’était concevable.
Dans un sourrire, Haard lui a répondu : « nous voir est une chose. Réagir à temps en est une autre. »
Il appuya ce proverbe de quelques batailles de leur histoire, et les yeux de kyu s’équarquillèrent : il avait accroché à e concept de superiorité et fit donc 2 fois plus d’exercice de musculation pour devenir imposant.
Son père le poussa également dans cette voie, car pour être chef de clan l’apparence d’un homme fort était primordiale.
Zatox lui, préférait l’agilité à la force brute, et fit plus de renforcement que de développement. Lors d’un exercice, les 2 comprirent qu’il fallait que l’un d’eux puisse évoluer sure la 3e dimension, aussi zatox apprit à 9 ans l’art de la maîtrise d’un jet pack. Cet entrainement serait long, mais les possibiltés lors d’un combat serait alors décuplées. Zatox choisit ses armes en conséquences, un fusil d’assaut pour des attaques rapides, quand kyu lui choisit 2 armes aux antipodes : un fusil sniper, ainsi qu’un…sabre ! son choix étonna tout le monde, nombreux sont les mandaloriens qui se battait au couteau lors des combats très rapprochés, mais tous les prenait qu’en cas d’ultime nécessité. Choisir le sabre signifait l’intention de s’en servir fréquemment et volontairement.
Kyu s’expliqua en argumentant que si zatox pouvait survoler les lignes ennemies, lui pour le rejoindre, n’aurait qu’un blaster et des munitions limitées.
Avec un sabre, la plupart des adversaires ayant délaissé cette arme ils n’auraient pas de moyen de se défendre. Comme pour le choix du fusil sniper, kyu argumenta encore avec l’historique des missions du clan, que la plupart était des missions d’assassinat.
Karrera, lui était d’une nature beaucoup plus discrète, mais choisit pourtant le lance roquette, et les armes explosives en génral, il aimait « quand ça faisait boum »
Sur les exercices les 3 enfants se complétaient ainsi très bien et Karrera trouva enfin sa place sans dépendre de kyu ou de zatox. Bien sur kyu était nommé souvent chef, afin de remplir son rôle lors de la succession de son père, maisil leur arrivait de changer, et zatox montra de grandes compétences en matière de commandement, a l’inverse de karrera, plus isolé, qui ne se sentait pas à l’aise dans ce rôle. Karrera était aussi plus jeune que ses compères.

Alors qu’il venait d’atteindre sa majorité, son père lui présenta un nouvel enfant, rebaptisé dush cyare, qui signifie mal aimé en mandalorien, car il avait déjà été abandonné 2 fois, et n’a jamais eu de nom. Ce nom devait lui permettre de ne pas oublier son passé, car quel qu’il soit il devait grandir avec selon père.
Il l’avait trouvé lors d’une mission où lui et un petit groupe était parti protéger un village d’un gang nomade.
Kyu fut chargé de le former, alors que le gamin avait 10 ans.
Ce qui a séduit son père chez dush a également séduit kyu : son vécu si chargé alors qu’il était si jeune lui donnait une grande combativité, et de nombreuses et très bonnes initiatives. Sans avoir baigné dans la culture mando dès son plus jeune age, il semblait aussi très mur, et s’appropriait très rapidement et très facilement cette culture, un vrai mando’ad, qui se battait bien, qui tirait bien.
Karera et Zatox l’avaient eux aussi très bien accueilli et tous 2 étaient tout aussi impressionnés par son intégration qui avait l’aire si simple
Dush sentait pour la première fois qu’il faisait partie d’une famille a part entière et ne voulait en aucun as la décevoir.
Son choix d’équipement est un mélang de celui de zatox et karrera : il prit un fusil d’assaut, mais une armure plus lourde que celle de zatox, se rapprochant de celle de karrera, plus légère toutefois.
Il avait choisi le kama plus pour l’allure que pour l’efficacité, mais il le méritait, il obtint ce vêtement traditionnel de chasse en ramenant, à 14 ans une semaine de viande pour le clan a lui tout seul.
Il avait dit à ce moment qu’il voulait s’entrainer sur les tirs longue portée.

Plus les exercices avançaient, plus les 4 hommes se montraient très autonomes, chacun connaissant sa tache. Même face aux imprévus, ils avaient du répondant, Kyu analysait le champ de bataille et débloquait des solutions rapidement, parfois corrigé par zatox, qui trouvait certaines actions parfois trop agressives et risquées. Kyu sétait habitué a ne travailler qu’avec ses 3 camarades, et oubliait parfois qu’il avait du soutien des autres futurs guerriers du clan, tous courageux et volontaires, mais avec lesquels il avait moins d’affinités.
Dush eut donc très rapidement des responsabilités, car il s’était montré capable d’assumer le commandement de quelques soldats.
A 18 ans, Kyu eut sa première mission a gérer de façon autonome : un individu qui prenait plaisir a tuer sur une planète nommée Carida.
La police locale ne parvenait pas a arreter ce tueur déjà auteur d’une cinquantaine de victimes sur l’ensemble de la planète et fit donc appel d’offre que le clan beyse saisit, plus pour l’interet de la mission que pour la prime. La mission était soit de l’arrêter soit de le tuer, sans baisse de prime si la 2eme option était choisie.
Ce fut tout naturellement celle que kyu allait choisir. Son père lui avait offert un vaisseau (tu me diras lequel d’ailleurs stp ?) qu’il avait appris à piloter essentiellement en atmosphérique, où il volait souvent seul et pouvait se passer d’instructeur. En revanche, ça serait sa première fois seul en hyper espace. Il l’avait baptisé le frontliner (ça fait classe et c’est un ***censuré*** de dj !).
Il demanda donc la confirmation du calcul de son trajet à un instructeur, puis s’envola sur Carida. En suivant les piste de la police, il chercha d’abbord à le localiser par triangulation, ce qui n’était pas évident car il n’agissait pas que sur une région mais sur toute la planète, il lui fallu au moins 2 semaines pour se trouver au même endroit que lui. Il prit une semaine à étudier son comportement, afin d’éviter tout risque pour lui et chercha a trouver sa prochaine victime, afin de le devancer et de l’attendre. Avec les précédentes victimes, il tenta d’établir un profil type, et de rechercher les personnes concernées dans le coin : il déduisit qu’il s’attaquait la plupart du temps aux non humanoïdes ayant des revenus assez raisonnables en l’observant, il comprit qu’il faisait pas mal de repérages sur une rue en particulier et chercha donc dans cette rue.
Sauf que kyu était arrivé après sa cible, et n’avait vu que la fin de ce qu’il estimait être son repérage. Il fit son meurtre 4 rues plus loin et prit son speeder en direction des plaines il en avait pour au moins 3h avant de ralier une prochaine ville. Kyu monta dans son speeder de location également et devança sa cible pour se poster en vue d’un tir de sniper. Le voyant arriver il tira dans l’épaule, bien qu’il visait la tête. Ce tir suffit toute fois a ce qu’il plante son speeder, kyu attendit 15 minutes toujours en joue puis avec l’absence de mouvement entreprit de s’approcher. Il gara son speeder à 200 mètres, hors de portée du blaster que possédait l’individu, puis s’approcha sabre au clair. Il fut un peu déçu de le retrouver mort, s’attendant à un corps à corps.
Il récupéra une couverture de son speeder l’enveloppa dedans et alla chercher sa prime. Il prit aussi sa bure à manche courte, comme trophée de sa première mission. Elle lui donnait une allure inquiétante et intimidante qui correspondait parfaitement au proverbe qu’il avait adopté, le fameux « nous voir est une chose, réagir à temps en est une autre. »
Quand il rentra sur Mandalore, Haard fut abasourdi par sa déclaration : Kyu decida de quitter le clan pour suivre une carrière de chasseur de prime solo.
Son père pensa ensuite que ce pouvait être une bonne chose, cela l’aiderait a gagner en maturité et lui donnerait énormément d’expérience. S’il revenait.
Kyu avait annoncé a son père que Zatox serait parfaitement capable de le succéder pour la direction du clan. Il semblait vraiment décidé à partir, peut être voulait il fuir ses responsabilités, comme son père avait hésité à le faire à un moment.
Après tout le grand boba fett avait suivi cette expérience en dédaignant toute responsabilité vis-à-vis des siens.
Pendant 10 ans, Kyu sillonnait la galaxie a la recherche de primes, de plus en plus grosses
10 ans où il accumula une petite fortune en dépensant et plaçant intelligemment.
Mais en 10 ans il se rendit compte que la force de son peuple était la cohésion du groupe, aussi il prit sa décision de revenir sur Concord Dawn, afin de reprendre sa place dans le clan.
A son retour, il fut chaleureusement accueilli par son père ainsi que ses 3 amis, Zatox étant satisfait de le revoir prendre sa place de successeur de clan.
Kyu réinvestit tous ses gains pour améliorer la vie du clan, et le rééquiper.
Il reprit aussi les exercices et entraînements quotidiens, qu'il avait fait seul durant son retrait.
Il reprit des missions classiques, défense de territoire notamment, et pas mal de guerres où lui et ses 3 acolytes agissaient en tant que mercenaires.
Sa carrière de chasseur de prime fît pas mal de bien au clan, au niveau de la renommée, et kyu n'hésita pas à augmenter les tarifs de ses prestations ainsi que celles des autres guerriers du clan, chose que son père a approuvé, après tout ils n'étaient pas des jedi, c'était leur moyen de vivre.
Petit à petit, Haard donnait de plus en plus de responsabilités à Kyu qui s'en accommodait plutôt bien, jusqu'à ce que Haard se charge des décisions les plus fondamentales qu'il prenait toujours avec son fils.

Mais l'invasion Yuuhzan Vong allait annihiler cette « tranquillité » l'holonet avait parlé d'assaut sur la galaxie, une espèce d'attaque éclaire avec des mandos à leur côté, pourtant ils attaquaient tout de même cette planète et si kyu avait chois la neutralité jusque là, il choisit de défendre sa planète si cela devait se produire
Lorsqu'ils envahirent Concord Dawn, le clan Beyse fût malgré lui la première ligne de défense. La raison prit le dessus sur la fierté et Kyu n'hésita pas à lancer un appel a l'aide aux autres mandos résidant sur la planète.
La première vague fut repoussée en grande partie grâce à Zatox et ses hommes, qui, à l'aide de leur jet pack avaient formé un pont aérien.
Le bombardement vong n'eut que peu d'effets, car comme toute les constructions mandos, celles du clan Beyse étaient en majorité sous terre.
Si les yuuhzan vong voulaient cette planète, ça serait en face à face, ce qui se passa évidement, mais ce temps de réactions permit d'affronter l'ennemi avec les renforts déjà sur place.
Haard regarda son fils organiser la résistance, et, au moment où il se retourna pour lui demander son approbation, il le fixa avec un sourrire juste avant de mettre son casque : « aujourd'hui je suis soldat, comme tous mes frères à qui tu viens de donner des ordres. » Puis il partit rejoindre le rang en guise de réponse, Kyu ajusta, sa capuche, en se contentant d'une simple phrase : « nous voir et une chose, réagir a temps en est une autre. En avant, on a coupé leur effet de surprise, maintenant c'est à nous de jouer l'envahisseur. On ne connaît pas notre ennemi, aussi pour éviter de prendre des risques, pas de survivants. En avant, Zatox et ses hommes n'ont pas le droit de s'attribuer tout le mérite ! »
en arrivant sur pace, il se rendit compte que ces hommes avaient bien souffert, Zatox lui dit alors qu'il ne se battaient qu'au corps a corps et qu'ils se disaient appartenir au clan shai, mené par un certain Sahesei Shai.
Devant ce massacre Kyu lança directement les armes lourdes afin d'en avoir le moins possible à eliminer en face à face. Leur méthodes de combat étaient radicalement différentes qu'à l'accoutumée : aucune arme à feu, on avait l'impression qu'il se battaient avec des armes vivantes. Kyu en eut la certitude lorsqu'une espèce de scarabée lancé par un vong vint s'agripper a lui et qu'il commença a tenter l'entailler.
Rassuré de voir que le beskar pouvait lui resister, kyu s'en débarassa en l'empoignant , le lançant au loin, son lance flamme se chargeant de l'éliminer.
Le vong qui avait lancé le sacarbée subit le même sort, et pour achever ses souffrances, Kyu mouva son sabre, ce qui eut pour conséquence de voir une tête dérouler le pente.
Les mandos avaient en effet pris position en hauteur mais pour le face à face, cet avantage ne tenait plus. Kyu prit alors une vague avec lui et haard, profitant de l'arrêt des yuuhzan vongs en voyant leur camarade brûler (il me semble qu'ils detestent le feu ?)
un des leur fonça avec une espece de serpent rigide sur Kyu, qui s'était préparé à le recevoir en ayant l'intention d'utiliser sa force contre lui. C'est alors que Haard s'interposa et lui dit : « c'est toi leur leader aujourd'hui continues d'avancer, je m'en charge ! »
le combat fût court et à l'avantage du vong, Haard fut surpris par son baton serpent qui pouvait également utilsé en fouet.
C'est fou de rage que kyu chargea celui qui avait tué son père. Il eût l'avantage de la surprise, car le vong savourait sa victoire et la mort de son adversaire.
Il se défendit comme il pût mais pris vite une entaille sur jambe gauche.
Les 2 adversaires prirent alors le temps de se regarder de se jauger
kyu prit alors la parole : « si t'as que ça en réserve ben t'as de bol le vong, car j'aurais déjà vu toutes tes astuces.
-ne m'appelle pas ainsi, infidèle !
– pourquoi ça t'es pas un vong ? Alors t'es quoi ?
– Je suis Sahesei du clan Shai, et je suis un yuuzhan vong !
– C'est pareil pour moi, et c'est plus court donc plus simple.
– Yuuzhan signifie que nous sommes bénis par les dieux, le vong seul est...
– je me fus de ta culture et tu devrais également faire de même mort, elle ne te servira à rien, sale vong »
onscient de son avantage psychologique, kyu réengagea le combat mais concentré cette fois, et non pas énervé, ce qui le rendit bien plus dangereux, il s'était rapproché au maximum e son adversaire et le colla a chaque déplacement afin de l'empêcher de se servir de la longueur de son arme. Avec l'espace que lui laissait Kyu, le baton de sahesei ne lui était d'aucune utilité à par pur contrer les coups de kyu. Et kyu se servait de tout son arsennal et en particulier le lance flamme pour empêcher sahesei de rester concentré sur son sabre.
En contre attaquant Sahesei parvint a détruire le lance flamme de Kyu, qui, heureusement pour lui était a court de liquide.
Mais cette action coûta un bras au yuuhzan vong qui en perdit son arme.
Sahesei battit en retraite ainsi que ses hommes , comprenant qu'ils avaient à faire à une défense mieux organisée et mieux équipée que ce qu'ils avaient pu rencontrer.
Pour autant, kyu n'appellait pas cela une victoire, pas avec autant de pertes parmis ses hommes et ceux des renforts...
Les vongs sont impitoyables et très spéciaux au niveau de leur méthodes guerrières, privilégiant le corps à corps et dépourvu de technologie, voilà ce qui a dû surprendre toutes les défenses des planètes désormais sous contrôle des yuuhzan vong.
Kyu se rassura comme il put en pensant que les mandos restaient un peuple pour qui le combat était considéré comme un art.
Mais ça ne suffisait pas, au des pertes subies.
Successeur de Haard, kyu renforça les entraînements et exercices, qui s'axera désormais davantage sur les combats à mains nues et à l'arme blanche, l'ennemi ayant désormais changé de nature.
Kyu enseigna lui même le combat au sabre, en plus de ses prérogatives de chef de clan.
Les clans à proximité de Kyu le suivirent dans sa campagne de renforcement et de fortifications, ainsi que son programme d'entraînement.
Il devint ainsi leur leader naturel au fur et à mesure, mais n'abusa pas de cette position, et il forma un conseil avec les 4 autres clans qui l'avaient approché pour une alliance. Les mandos s'unissaient toujours face à un adversaire commun, et pourtant ils semblaient divisés en ce moment, car boba, alors mandalore, s'est allié avec ces vongs, ainsi que tous les mandos ayant juré allégeance au mandalore, dont le clan beyse ne faisait pas partie.
Haard assimilait le rôle de mandalore a celui d'un chef de clan à grande echelle, et boba ne s'en était pas réellement acquitté dès le debut, croyant pouvoir rallier tous les mandos à sa cause dès qu'il serait décidé à assumer ses responsabilités. Kyu avait suivi le raisonnement de son père bien qu'il ne pouvait s'empêcher de se voir en boba, lorsqu'il a quitté son clan pour y revenir 10 ans plus tard. Il avait insisté à présenter publiquement ses excuses pour son départ et sa fuite des responsabilités.

Toutefois durant les mois qui suivirent, il n'y eut aucune autre invasion de Concord Dawn. Mais les déchirures de la seule attaque qu'il y a eu ne se sont pas cicatrisées.
Il n'y eut que quelques semaines avant que Kyu ne fasse face à un 2e événement majeur.
Peut être que kyu a eu une prémonition, mais ça n'était pas la question qu'il se posait quand il vit le slave one se poser sur l'aire d’atterrissage, Kyu s'empressa d'aller voir Boba, non pas par respect mais par curiosité.
Une fois sur place boba, réclama une restauration, qu'il n'eut pas.
Face à kyu et ses hommes, boba eut l'intelligence de ne pas insister et d'expliquer sa venue en petit comité, à savoir Kyu, et les 4 autres chefs de clan avec lesquels il s'était allié.
Boba alla directement à l'essentiel, en demandant à Kyu et certains de ses hommes de participer à une session d’entraînement sur raxxus prime, pour ensuite participer à une mission avec des jedi qui fera changer le court de la guerre.
Kyu ne voulait plus entendre parler de la guerre et le fit comprendre, bien que boba tenta tout de même de lui rappeler qu'il était mandalore, chose qu'il aurait mieux valu éviter de dire. Kyu entra dans une colère et se fit retenir par les autres chefs de clan.
A peine calmé, il lui rappela comment il prenait son rôle à cœur. Boba n'avait alors plus qu'à lui demander ce qu'il avait fait durant 10 ans, ce qui remetta Kyu en colère.
Il provoqua alors boba, en lui annonçant que s'il voulait son allégeance, il allait devoir l'acquérir par la force, en engageant un duel face à kyu, boba accepta alors le défi.
Pour kyu, ça n'était qu'un moyen de pouvoir remettre ce mandalore à sa place, sans même vouloir sa place, son clan restant sa priorité.

Ils se rendirent dans une salle d'entraînement, pour entamer leur combat.
Kyu n'attendit pas que boba soit prêt pour attaquer, comme on n'attend pas un ennemi sur le champ de bataille, et lui colla un crochet du droit qui aurait pu briser la mâchoire de n'importe qui non casqué. Il tira son sabre et voulut enchainer avec une tranche horizontale que boba esquiva en se baissant, l'idéal pour kyu afin d'enchaîner avec un genou bien placé, qui ne trouvera pas sa cible.
Boba se mit sur le dos, et de son pied, frappa l'autre genou, qui était le seul appui de Kyu, qui de ce fait s'écroula, et blessé.
Et à son tour Boba n'attendit pas que Kyu se relève pour continuer le combat.
A peine le genou relevé, kyu se prit un coup dans le casque, puis un upperut qui le mit allongé sur le dos. Et il ne se relèvera plus. Mis KO en à peine une minute, voilà pourquoi il était mandalore.
Il lui fallut 5 bonne minutes pour reprendre ses esprits, pendant lesquelles boba attendit.
Kyu se remit les idées en place, et accepta de suivre boba, qui lui demanda s'il en était de même pour les 4 autres chefs de clan.
Kyu lui répondit simplement qu'il n'avait qu'à le leur demander lui même, il ne se considérait pas comme leur chef.
Boba se tourna donc vers eux, tous comprirent comme Kyu, qu'il valait mieux ne pas discuter certains points.
Boba l'invita alors à sélectionner certains de ses hommes et de le rejoindre au plus vite sur Raaxus prime, sans donner plus de détails.
Kyu demanda donc à Dush, Zatox, et Karrera de prendre leurs hommes, puis un transport, et de le suivre vers la planète...

postée le 15-05-2012 17:22
2 commentaire(s)

 
Back ?

ben qui sait mdr, j'ai a nouveau un pc en fait XD

j'ai une petite chose a dire :
ferrari 458 spider powaaaaaaaa !

postée le 28-08-2011 13:59
5 commentaire(s)

 
Akouel en lamborghini !!!!!

Ça serait trop beau si je disais que j’avais changé de voiture, alors que je n’aurais même pas les moyens de me payer la carte grise ^^
Mais father et mother in law m’ont offert 5 tours au Volant d’une Gallardo super leggera pour mon anniversaire et noël, ainsi que 2 tours en passager dans une skyline GTR 35 avec au volant un pilote professionnel !
Dans la mesure où j’ai commencé cette aprem dans la skyline, autant commencer par ça :
C’était énorme ! on prend cher avec énormément de sensations, bien que je ne sois pas du tout fan de la voiture, qui mis sur l’electronique pour obtenir des performances énormes, pesant pourtant 1800kg… bref lisant la presse spécialisée, je savais à quoi m’attendre, mais ça ne suffit pas : c’est un monstre d’efficacité, ce V6 biturbo de 485ch (bien qu’en réalité, il en fait 525, mais c’est un autre problème)
Un petit tour de découverte en clio RS où j’ai eu le privilège d’être seul (au lieu de 3 passagers normalement), ce qui permet de poser ses questions c’était agréable.
Puis le must de la journée : la gallardo SL ! pour la comparer à la ferrari F430 spider de septembre, on peut dire que l’atmosphère intérieure respire la course : contre porte en carbone, alcantara partout, console centrale en carbone, on a pas l’impression d’entrer dans une voiture de série, et c’était aussi pour ça que je ne voulais pas entrer dans une gallardo normale, comme ça a failli être la cas !
Niveau ambiance, ça change vraiment, un point pour la lamborghini.
Niveau accélération, c’est dantesque ! même si contrairement à abbeville, le circuit ne permettait pas de passer la 5e, il restait plus rapide, et moins technique, donc plus appréciable pour un amateur comme moi. Sans dire que tout se prenait à fond, tout se prenait très vite ! et une tenue de route impeccable, rien à redire, elle tient le pavé ! je donnerais le point à la lambo pour l’accélération aussi, car on se sent plus plaqué contre le siège que la ferrari, grace à 40 ch de plus et quelques kilos en moins peut être ^^
Niveau placement de l’auto dans les virages, en revanche la ferrari était bien mieux ! on fait ce qu’on veut du train avant de cette voiture, c’est la sortie de virage qui est plus délicate, demandant plus de doigté, alors qu’avec les 4 roues motrices de la lambo, on peut appuyer sans réfléchir.
En ce qui concerne la boîte de vitesse (toutes 2 robotisées, avec palettes au volant), là non plus il n’y a pas photo : Ferrari ! sur la f430 spider, ça n’est pas leur meilleure boîte, mais elle était infiniment mieux que celle de la lambo : la ferrari enchainait les rapports, avec un léger à coup, voire aucun plus haut dans les compte tour (vers les 7 000 trs/min), quand la lambo elle en donnait un gros quelque soit le régime, le pire étant le rétrogradage, où il m’a fallu insiter pour repasser en 3 !
Pour l’affichage des infos du tableau de bord, si la lambo offre un intérieur bien plus immersif, elle a du retard dans la lisibilité et l’ergonomie : chez ferrari, tout est clair, une belle fenêtre devant les yeux indique le rapport engagé, un gros compte tour donne le régime, et un petit tachymètre la vitesse
Chez lambo tous les rapports sont affichés en même temps en petit, avec une surbrillance sur le rapport engagé, le compte tour aussi à gauche, mais de taille identique au compte tour.
Je parlais de l’ergonomie, la taille des palettes est aussi plus petite chez lambo que ferrari. Les peindre couleur argent pour les différencier des commodos facilement n’aurait pas été de trop, comme ferrari l’a fait…

Pour faire simple, j’ai pris énormément de plaisir sur ces 2 voitures, pas pour les mêmes choses parfois, certes je ne me permettrais pas de dire si j’ai préféré la fef’ ou la lambo, car de base je suis fan de la marque au « cavallino rampante » plus que du taureau ^^
Une journée énorme, avec en prime un moniteur à l’accent espagnol ou italien, c’était fun aussi ^^

postée le 17-04-2011 16:48
5 commentaire(s)

 
du matos !!!

petits achat pour bien entamer le week end, avec ces 2 platines BST cleving 280, et une table de mixage berhinger DJX 700 !
c'est de l'occas', maisça marche nikel, et vu que j'ai pas racheté ça à n'importe qui (vaut mieux pour lui, car je le vois tous les jours ^^)
c'est à ce niveau de ma chambre que je vais passer pas mal de temps ^^
avant quand je rentrais dans ma chambre, j'allumais souvent mon pc de suite, mais depuis ce week end, je m'arrête avant, et hop aux platines ^^
comment je m'éclate avec ça.
prochain investissement, des enceintes, car sur le home cinéma, ça sort, mais pas ASSEZ, pour bien distinguer les décalages qu'il peut y avoir entre les 2 sons ^^
j'ai vu une belle chaîne hifi LG en magasin avec des enceintes sympas qui rendent bien et ne prennant pas trop de place, à voir, mais je veux pas trop investir d'un coup.
ben c'est ma mère qui est contente, pour m'appeller elle va être obligé de faire sonner l'iPhone mdrrr

postée le 20-03-2011 22:02
4 commentaire(s)

 
Reverze !!!!!



voici l'aftermovie de la Reverze, event hard s'étant déroulé le 19/02/11 de 20h à 7h ^^
soirée énorme de 15 000 personnes dans la grande salle,et 5 000 dans la petite !!

postée le 26-02-2011 12:32
3 commentaire(s)

 
appli iPhone : Anakinweb



Pourquoi ne pas en parler ? ^^
cette appli de notre fameux site, est bien pensée : elle permet en un coup de doigt de voir les dernieres actus, les derniers sujets des forums, les derniers articles publiés sur les blogs (page monopolisée par vévé d'ailleurs ^^), le tout rapidement sans trop d'attente de chargement même en edge, c'est en gros une version allégée du site, mais pour poster, il faudra passer par safari, le navigateur web d'apple, et donc de l'iPhone.
de même, on ne peut voir tous les messages d'un sujet du forum seulement les derniers, mais si c'est un sujet qu'on suit, vu que l'activité du site, n'est pas énorme, ça ne pose pas de souci ^^
en bref, pratique pour jeter un oeil (alex, non pas trop loin pour aller le récupérer ^^) vite fait avant d'aller bosser ^^

postée le 17-02-2011 22:06
2 commentaire(s)

 
appli iPhone : FidMe



Marre de trimballer 30 cartes de fidélité différentes ? FidMe est là !
cette appli permetde lesrépertorier, c'est bien, mais surtout de s'en servir !
à la caisse, sélectionner votre carte du magasin (par exemple jules ^^), et présenter votre iPhone à la caissière, sans avoir oublié de monter la luminosité au maximum, et le tour est joué !
l'appli est gratuite !

postée le 17-02-2011 21:59
2 commentaire(s)

 
appli iPhone : MovieScan



je ne dirais pas que c'est une nouvelle rubrique, mais bon je vais vous présenter qq appli qui vont bien dans l'app store ^^
et voici donc movie scan, quipermet de faire sa dvdthèque (ou blue-ray, etmême VHS) d'une manière très rapide !
Pourquoi je l'ai testée ? parce qu'elle était gratuite aujourd'hui ! sinon elle coute 2.39€
(a surveiller si elle ne reste pas gratuite un petit moment genre demain ^^)

Son but ? dresser donc une liste de vos films, ou CD, à l'aide du code barre de l'emballage
l'idée est simple : on lance l'appli, on scanne le code barre, et l'iPhone lance une recherche sur le net, ou plus précisément, la base de données du dev de l'appli, quiest très complète, certains films pourris ou peu connus sont enregistrés ^^
il te file l'image qui va avec également, le synopsis, et te propose de noter le film. Ainsi 77 DVD ont été répertoriés en même pas une demi heure, ça aurait pris combien de temps avec le PC ? ^^
qui dit internet dit réseau, et elle ne demande rien, même en EDGE avec un faible réseau, c'est allé très vite, la seule différence avec le wifi, c'est pour choiisir une image, si la pochette du dvd ne convient pas ^^

bref, ça m'a été utile, et si vous la voulez vraiment sur le PC, vous pouvez envoyer le fichier par mail ^^

postée le 17-02-2011 21:47
1 commentaire(s)

 
un peu de news ?

pas des masses en ce moment, grosses horraires au boulot, mais je m'aprette à passer LA soirée de l'année !!

petit indice en musique :

postée le 16-02-2011 16:15
3 commentaire(s)

 

922 articles  •  page 1 sur 93  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • ...
  • 93
  •   
      

     


    Matiz V8 !!
    krisdevil
    blog JDR V
    ma collec' !!!
    le blog de willjacen
    le blog de scal
    le blog d'alpha13
    mf
    lilianjin
    bac'
    DW in yo face!
    chuck norris
    skarn
    C3PO75
    clones chronicles
    moi en jump!!
    mon fan film!!!!
    fett12
    darkages
    chevrolet france^^
    horro-cosur
    siri_tachi
    mon topic anniversaire^^
    moi ne jump, part2
    BAAAAAAAAAAAAH^^
    ep3 en moins de 5min
    le serial customer
    visuel de skirata
    Pub compil JINAC!!!jump is everywhere!
    MONTAGE SORTIE TCW!!!
    jar'kaï
    sayan ou guerrier légendaire? ^^
    steff02nuts, from kessel ^^
    quiz armement et technologies
    Montage FACTS GAND !!!
    Blog JDR
    akouel vs topher part 2
    Blog JDR III
    DWcollector
    Blog JDR II

    Avertir l'administration des blogs AW du contenu de ce site
    AnakinWeb décline toute responsabilité quant aux propos contenus dans les blogs.
    © 1999-2016 STEREDENN / AW / PSW - AnakinWeb France / Lucasfilm ltd.